Equipement

Le matériel à emmener

Cette liste d’équipement est destinée à vous donner un aperçu de tout ce qu’il faut emporter pour une randonnée.

Elle s’adresse plutôt à des randonnées 3 saisons (printemps, été, automne) dans des conditions climatiques non extrêmes et jusqu’en moyenne montagne.

Ce n’est pas une liste à suivre absolument, mais plutôt une liste à regarder avant de partir pour vérifier que vous avez bien pensé à tout et que vous n’avez rien oublié.

Dans certains cas, vous aurez besoin de plus de matériel que ce qui est mentionné dans cette liste. Dans beaucoup de cas vous n’emporterez pas tout ce qui est mentionné ici (exemple: une tente quand vous dormez en refuge).

Cela dépend de chacun aussi. Certaines personnes emportent par exemple toujours un couteau multi-usage ou un oreiller, d’autres jamais.

Pour ne pas partir avec un sac trop lourd, lisez l’article «Faites-vous ces 2 erreurs de débutants en grande randonnée?».

Pour que ce soit plus pratique pour vous, j’ai fait deux listes, en fonction de la durée de randonnée.

Une pour les randonnées à la journée et l’autre pour les grandes randonnées et treks de plusieurs jours ou même semaines.

J’ai également divisé chaque partie en deux sections: le matériel que je considère en général indispensable et celui que je considère optionnel.

Suivant le type de randonnée et les conditions (températures, altitude, autonomie, etc.), vous n’emporterez pas certains objets de la section «indispensable» et certains objets de la section «optionnel» seront indispensables.

Il faut toujours faire au cas par cas.


 

Les chaussures de randonnée

Les chaussures sont l’élément matériel le plus important du randonneur car c’est ce qui fait le lien entre le mouvement du corps et le sol.

Mais comment les choisir?

Quand on regarde un rayon de chaussures de marche dans un magasin, il est très facile de se sentir dépassé par le nombre de modèles différents.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec ce guide vous allez vous y retrouver plus facilement.

Trop de gens pensent qu’il est normal d’avoir mal aux pieds et d’avoir des ampoules pendant une randonnée, surtout quand des chaussures sont neuves.

Si cela pouvait être le cas auparavant, cela ne l’est plus maintenant.

Trop de gens perdent goût à la randonnée ou se blessent à cause d’une mauvaise paire de chaussures

Ou à cause d’un mauvais choix.

Il existe sur le marché une multitude de modèles, qui vont du meilleur au pire.

En faisant le bon choix, vous éviterez beaucoup de problèmes.

Commencez par vous demander quelle est l’utilisation principale que vous allez en faire. Soyez réaliste, n’achetez pas une paire de chaussures qui pourrait aussi vous servir pour réaliser le sommet de vos rêves

vous aurez toujours l’occasion d’acheter cette paire plus tard

Votre choix dépend principalement des conditions et de la manière dont vous pratiquez la randonnée. L’idéal est d’avoir une paire pour chaque utilisation mais cela n’est souvent pas possible.

Pour vous aider, ci-après sont détaillés les critères de choix.

 

Apprendre à choisir le bon type de chaussure | Randonnée

number 1LE TERRAIN DE PRATIQUE

Lors d’une balade en plaine on recherche plutot le confort, et la liberté de mouvement.

En revanche lors d’une randonnée en montagne vous avez besoin de davantage de maintien au niveau de la cheville.

number 2LA DURÉE DES SORTIES

La durée des sorties est souvent liée au niveau de pratique:

courte durée
COURTE

Pour une courte sortie (inférieure à 3 heures) un amorti au talon suffira

durée
MOYENNE - LONGUE

Pour une moyenne ou longue (+ 3 heures) vous aurez besoin d’un amorti intégral.

 
number 3

LES CONDITIONS MÉTÉO

Certains programment leurs sorties en fonction du beau temps, d’autres sont plus téméraires. A quelle catégorie appartenez vous généralement ?

respirabilité
RESPIRABILITÉ

Si vous randonnez par beau temps uniquement vous rechercherez la respirabilité.

number 4

LE MAINTIEN

Enfin en fonction de la fragilité de vos chevilles vous choisirez une chaussure à tige haute pour un meilleur maintien, ou à tige basse si vous préférez la liberté de mouvement.

 

imperméabilité
IMPERMÉABILITÉ

Si vous randonnez par tous les temps vous aurez besoin d’imperméabilité

 

 

 

Le sac à dos

statut :

 

Le choix est fonction de la morphologie du porteur et de l’usage envisagé. Il est impératif d’avoir des sangles d’épaules bien rembourrées et une sangle ventrale large qui pose sur les hanches, sans oublier la sangle de poitrine, indispensable pour une stabilité optimale.

Si la morphologie est longiligne on prend un sac long et étroit. Si elle est plus trapue on prend un sac plus large en veillant à ce que le dos du sac (entre le départ des bretelles et la couture de fond) ne soit jamais supérieur à la mesure épaule /hauteur des fesses.

L’équilibre corporel est basé sur le centre de gravité, ce dernier oscille en fonction des déplacements.

Lorsqu’on porte une charge sur le dos, il y a adaptation du centre de gravité, sans effort quand le poids est léger et avec un effort progressif des muscles du dos et de la colonne quand le poids augmente.

 

Poids du sac

Impact

Personne de 60 Kg

Personne de 80 kg

 

1/12ème du poids 

 

aucun

5 kg

6,6 kg

 

1/10ème du poids

 

aucun

6 kg

8 kg

 

1/8ème du poids

 

Légère compensation fatigue +

7.5 kg

10kg

1/6ème du poids

Compensation à chaque passage d’obstacle et montée et en descente ; fatigue ++

10 kg

13 kg

A partir de 1/5ème du poids

Compensation constante, effort constant, déséquilibre possible à chaque obstacle, dos en souffrance, fatigue +++ et danger pour le corps

12 kg

16kg

 

 

L’entraînement au port fréquent de charge lourde et une musculation intensive des dorsaux peut diminuer le risque mais ne le fait pas disparaître, il faudra donc s’entraîner au port d’une charge plus lourde si on veut partir en itinérance ou pour des courses longues en hiver.

Il doit être adapté à l’activité :

  • ½ journée : sac léger de 20 l.
  • Journée, week-end : 35 à 50 l.
  • Itinérance de plusieurs jours : 60 à 70 l.

Vérifiez l’étanchéité de votre sac à dos, bretelles et dos réglables et aérés ainsi que des sangles de rappel de charge, indispensables pour les gros sacs.

 

 

 

Le sac à dos contient en général six familles de matériel à adapter en fonction des conditions de la randonnée :

  • Le matériel vestimentaire.

  • Le matériel de protection : coupe-vent, gants, couvre-chef, lunettes de soleil, etc…

  • Le matériel de sécurité et de secours : la trousse de secours, couverture de survie, message d’alerte, téléphone, sifflet, sangles, etc…

  • Le matériel de restauration et logistique : vivres, eau, couteau, matériel pour le bivouac.

  • Le matériel d’orientation: carte, boussole, GPS, etc…

  • Le matériel de confort : jumelle, etc…

 

Comment choisir un sac à dos de randonnée | Randonnée

Les bâtons

statut :

 

Les bâtons aident sur tout terrain mais particulièrement en terrain accidenté, leur utilisation est fortement appréciée. Il assurent un meilleur équilibre du corps. 

 

Les atouts :

  • Ils font participer les bras au mouvement : qui prennent une partie du poids du sac, ce qui soulage le dos.
  • Ils aident à la progression en montée et facilite la descente.
  • Ils évitent de s’enfoncer.
  • Ils aident à l’équilibre du corps.

Dans les passages délicats, conseillez d’enlever les dragonnes.

 

Recommandations pour le choix des bâtons :

7 éléments sont à prendre en compte. Néanmoins gardez en tête que le choix des bâtons dépend beaucoup de votre pratique (terrains, conditions et intensité des randonnées) :

  • Le poids : Privilégier des bâtons légers qui sont plus maniables, notamment ceux en carbone pour une pratique régulière.
  • Le nombre de brins : Plus le bâton possède de brin, plus il sera compact une fois replié et pourra se ranger facilement dans le sac à dos.
  • Le système de réglage : le clip est le système le plus fiable.
  • Les poignets : privilégier ceux en mousse et liège, ils sont plus légers et chauffent moins que le plastique.
  • Les dragonnes : Plus elles sont larges, plus elles sont confortables et garantissent un meilleur appui.
  • La pointe : Celles en acier s’usent plus facilement, privilégier celles en tungstène.
  • La rondelle : en été et sur terrain rocailleux choisir plutôt une petite rondelle, en hiver des grandes rondelles qui garantissent un meilleur appui.

Comment choisir des bâtons de marche | Randonnée

Vous devez être connecté pour poster un commentaire